Comment installer Linux sur Android – Korben

Un ENORME Merci à Korben et à Mouad

Merci à  pour le partage de le leur connaissance ! L’accès à l’information devient plus difficile chaque jour, Alors n’hésitons pas à faire passer, comme le relais quand on fait de l’athlétisme, tous  ces savoirs précieux. Oui, Internet est une base de donnée des connaissances qui se base sur le libre accès aux connaissance. mais quand on a un appareil législatif si faiblard et inculte, trop en collusion avec les autres organes de l’État. Parfois, la question de la désobéissance civile se pose, je m’interroge… par trop casser des biens qui appartiennent aux autres, pas en transformant un quartier en poubelle.

internet avec notre Bibliothèque d’Alexandrie. on a vu ce que ça a donné à l’époque. on est prévenu

Source : Comment installer Linux sur Android – Korben

Comment installer Linux sur Android

Pour installer Linux sur un téléphone Android sans dire adieu à une utilisation normale de son appareil, il existe une solution sans risque baptisée Linux Deploy. Ce logiciel disponible sur le PlayStore permet de récupérer une distrib Debian, Ubuntu, Arch Linux, Fedora, Kali…etc et de la monter dans un environnement chroot.

Screenshot_2013-09-03-18-05-22

Cela permet de faire cohabiter une version de Linux avec votre Android. La distrib Linux ne sera pas directement utilisable depuis le téléphone, avec l’interface desktop, un clavier et une souris sauf si vous passez par VNC (en local ou distant depuis votre ordinateur) ou via SSH (pour la ligne de commande).

Pour mon test, j’ai installé Kali Linux, que vous connaissiez peut être avant sous le nom de Backtrack est une distrib dédiée à la sécurité informatique et au pentest.

En allant sur le site de Kali Linux, vous pouvez si vous le désirez récupérer une ISO que vous pourrez booter sur votre ordinateur, votre Chromebook, votre Galaxy Note ou encore votre Raspberry Pi… Mais si vous avez un téléphone Android en rab’  sachez qu’il est aussi possible d’installer Kali Linux dessus grâce à Linux Deploy.

Pour cela, il vous faut un téléphone capable de faire tourner Android 2.1 au minimum, 5 GB d’espace libre, une connexion wifi et un peu de temps…

Lancez Linux Deploy sur votre téléphone puis sélectionnez Kali Linux dans l’onglet « Distribution » puis appuyez sur le bouton « Install ». Kali va alors se télécharger et s’installer.

Screenshot_2013-09-03-18-05-08

Pensez à changer le chemin d’installation si vous voulez installer ça ailleurs (carte SD…Etc). Linux Deploy montera et chargera l’image de Kali et démarrera les services SSH, VNC…etc afin que vous puissiez vous connecter à distance depuis un ordinateur sur votre téléphone afin d’utiliser cette distrib.

Pour info, le mot de passe VNC est « changeme » et pour SSH, le login est « android » et le mot de passe « changeme ».

Enfin, rassurez-vous, encore une fois, tout est réversible. Les environnements sont juste montés en chroot par Linux Deploy et cohabiteront avec votre Android.

Publicités

memo-linux.com » comment avoir un sources.list personnalisé sous debian

Suite à une installation de la distribution Debian, le sources.list est souvent très léger.

Pour un serveur ou un poste bureautique de production, le sources.list par défaut suffit amplement cependant si on veut modifier le sources.list pour ajouter d’autres dépôts voici un générateur de source.list pour la distribution Debian: http://debgen.simplylinux.ch/

 

Debian Sources List Generator permet d’avoir un sources.list pour Lenny, Squeeze, Wheezy, Sid et experimental.

Pour une architecture 32 ou 64 Bits, de sélectionner les différentes sources: Main, Contrib, Non-free, Security et Updates et d’inclure ou pas les sources des paquets.

Cette version de l’outil est en version beta.

Cet un outil très pratique, qui permet de modifier de façon sûr son sources.list

exemple pour une Testing 32 bits avec différentes options:

genrateur debian source.list

Puis on clique sur Generate sources.list

genrateur debian

et le sources.list apparaît:

source.list debian

il ne reste plus qu’à copier ce sources.list dans /etc/apt/sources.list

puis:

1

apt-get update

viamemo-linux.com » comment avoir un sources.list personnalisé sous debian.

Wheezy : un sources.list en béton

Merci à Wheezy : un sources.list en béton – Librox blog. pour cet article qui est parfait pour débuter sur les sources.list !

Contrairement à l’ancienne Mandriva qui avait son propre site permettant de générer l’équivalent de sources.list, sous Debian tu te tapes tout à la main. Voici le travail prémaché pour ceux qui veulent quelque chose qui marche sur une Debian Wheezy.

Alors on se rends dans le fichier /etc/apt/sources.list , on efface tout et on copie ce qui suit dedans :

# Debian Wheezy # Dépôt principal qui suffit à lui tout seul à faire l\’installation de base deb http://ftp.fr.debian.org/debian/ wheezy main non-free contrib deb-src http://ftp.fr.debian.org/debian/ wheezy main non-free contrib # Wheezy – security # Mises à jour de sécurité à installer rapidement deb http://security.debian.org/ wheezy/updates main contrib non-free deb-src http://security.debian.org/ wheezy/updates main contrib non-free # Wheezy – updates # Dépôt pour logiciels nécessitant des mises à jour fréquentes et opportunes deb http://ftp.fr.debian.org/debian/ wheezy-updates main non-free contrib deb-src http://ftp.fr.debian.org/debian/ wheezy-updates main non-free contrib # Wheezy – rétroportages # Paquets en provenance de la prochaine version mais adaptés pour s’intégrer sur votre système stable deb http://ftp.debian.org/debian/ wheezy-backports main contrib non-free # Pour avoir la dernière version de firefox deb http://mozilla.debian.net/ wheezy-backports iceweasel-release

Enregistrez puis installez la clé du dépot mozilla afin de pouvoir mettre à jour.

# aptitude install pkg-mozilla-archive-keyring

Puis on met à jour la base, et enfin on met à jour son pc :

# aptitude update

# aptitude dist-upgrade

NOTE : on peut egalement ajouter le depot multimedia (avec précautions) :

deb http://www.deb-multimedia.org wheezy main non-free
avec la commande pour le keyring :
apt-get install deb-multimedia-keyring

les sources d’informations pour gérer ce fichier sources-list :

Configurer ses dépôts favoris avec les fichiers sources.list

 

 

 

 

memo : sources list linux mint nadia

deb http://packages.linuxmint.com/ nadia main upstream import

deb http://archive.ubuntu.com/ubuntu/ quantal main restricted universe multiverse

deb http://archive.ubuntu.com/ubuntu/ quantal-updates main restricted universe multiverse

deb http://security.ubuntu.com/ubuntu/ quantal-security main restricted universe multiverse

deb http://archive.canonical.com/ubuntu/ quantal partner

deb http://packages.medibuntu.org/ quantal free non-free

#deb http://archive.getdeb.net/ubuntu quantal-getdeb apps #deb http://archive.getdeb.net/ubuntu quantal-getdeb games

Powertop : désactiver « NMI Watchdog »

Une des recommandations de Powertop qui revient souvent, c’est :

« NMI Watchdog should be turned off »

J’ai pas mal fouillé pour trouver la manip’ et désactiver ce service.

Ouvrez le terminal en mode administrateur (su ou sudo)

editez le fichier NMI Watchdog  (moi, je le fait sous mousepad, mais c’est à remplacer par votre editeur de fichiers):

# mousepad /proc/sys/kernel/nmi_watchdog

remplacez le « 1″ par « 0″, tout simplement.

Enregistrez et fermez.

Lorsque vous retournez à la fenêtre Powertop, le paramètre devrait être passé en « good ».

Et voilà !

Powertop : désactiver « NMI Watchdog »

Une des recommandations de Powertop qui revient souvent, c’est :

« NMI Watchdog should be turned off »

J’ai pas mal fouillé pour trouver la manip’ et désactiver ce service.

Ouvrez le terminal en mode administrateur (su ou sudo)

editez le fichier NMI Watchdog  (moi, je le fait sous mousepad, mais c’est à remplacer par votre editeur de fichiers):

# mousepad /proc/sys/kernel/nmi_watchdog

remplacez le « 1″ par « 0″, tout simplement.

Enregistrez et fermez.

Lorsque vous retournez à la fenêtre Powertop, le paramètre devrait être passé en « good ».

Et voilà !

Powertop : désactiver « NMI Watchdog »

PowerTOP

Image by António Lopes via Flickr

Une des recommandations de Powertop qui revient souvent, c’est :

« NMI Watchdog should be turned off »

J’ai pas mal fouillé pour trouver la manip’ et désactiver ce service.

Ouvrez le terminal en mode administrateur (su ou sudo)

editez le fichier NMI Watchdog  (moi, je le fait sous mousepad, mais c’est à remplacer par votre editeur de fichiers):

# mousepad /proc/sys/kernel/nmi_watchdog

remplacez le « 1 » par « 0 », tout simplement.

Enregistrez et fermez.

Lorsque vous retournez à la fenêtre Powertop, le paramètre devrait être passé en « good ».

Et voilà !

sources :

http://www.mjmwired.net/kernel/Documentation/nmi_watchdog.txt

Memo Fedora : suprimer les packages « leaves »

The Fedora Project logo

Image via Wikipedia

Lorsqu’on désinstalle des programmes, YUM ne supprime parfois pas toutes les anciennes dépendances.

Au bout d’un moment, ces paquets inutilisés et inutiles s’entassent et finissent par prendre de la place.

Pour les lister lancer dans une console en SU :

package-cleanup --leaves

puis :

yum remove la-liste-des-paquets

note : les paquets doivent etre séparés uniquement par un espace.

Enfin, pour vérifier que tout va bien :

package-cleanup --problems

Normalement, la commande ne devrait retourner aucun problème.

En complément :

le wiki de YUM

cette page du Wiki francophone de Fedora