Réparer Windows avec Windows Repair (All in One)

Windows Repair (All in One) est un utilitaire développé par Tweaking.com qui permet de résoudre de nombreux problèmes sur Windows XP, Vista, 7, 8, 8.1 et 10 (32 et 64 bits), principalement rencontrées après des infections

Depuis sa version 3.0.0, l’outil est disponible en version « Free » ou « Pro », cette dernière nécessitant l’achat d’une licence, et offrant quelques avantages et outils supplémentaires (notamment dans l’onglet « Pro Features« , (voir ici la liste, en anglais).
Pour ce tutoriel, nous nous contenterons de la version « Free »

Il existe une version installable ou portable (sans installation), nous utiliserons cette dernière.

Télécharger Windows Repair (de Tweaking.com) sur votre bureau.

Note : la version installable se trouve ici

Info : si le téléchargement ne démarre pas automatique, cliquer ici :
http://www.tweaking.com/content/page/windows_repair_all_in_one.html
Puis choisir : Installer (19.22 MB) => Direct Download (version installeur)
Ou Portable (17.19 MB) => Direct Download (version portable)

Décompresser l’archive (clic-droit -> extraire tout… )
Cliquer sur l’icône Repair_Windows.exe
(Utilisateur de Vista/Windows 7/8/8.1/10 faites un clic droit -> « Exécuter en tant qu’administrateur »)

Après un rapide scan de vérification, l’outil s’ouvre sur ce premier onglet.

Il conseille de faire une réinitialisation de l’alimentation (afin de décharger toute mémoire volatile). Cela consiste à éteindre le système, débrancher l’alimentation électrique et la batterie si PC portable, puis appuyer plusieurs fois sur le bouton de démarrage. Rebrancher l’ensemble ensuite et redémarrer. (Cette étape, comme les autres, n’est pas obligatoire)

On a aussi sur chacune des pages le bouton « Reboot To Safe Mode« , cela permettant de relancer directement le système en « mode sans échec« . Ce mode spécifique de Windows permet de démarrer le système avec un minimum de processus et services.
=> Cette fonction est conseillée si les réparations ne s’effectuent pas correctement la première fois (plantage, erreurs, etc …)

La navigation se fait ensuite par étape, aucune n’est obligatoire, mais certaines sont importantes avant d’entamer les réparations. Vous pouvez passer à la suivante avec les boutons « <-  -> » ou en cliquant sur l’onglet désiré directement en haut.

Cette seconde étape se décompose en deux conseils :

  • Effectuer une analyse du système pour vérifier l’intégrité des packages d’installations, du registre et d’autres éléments, le Pre-Scan

En cliquant sur le bouton, le scan s’ouvre dans une nouvelle fenêtre avec les explications, pour démarrer, cliquez sur « Start Scan »

L’opération peut prendre plusieurs minutes, patientez.
Vous serez alors averti si des problèmes sont trouvés ou pas

En cas de problème trouvé, l’outil vous conseille, et offre quelques solutions, et si besoin, n’hésitez pas à venir nous demander de l’aide sur notre forum.
Par exemple, en cas de problème sur les variables d’environnement, vous pouvez lancer « Repair Environnement Variables » ou « Repair Reparse Points si cela concerne les jonctions/reparse points
Sinon, si comme sur l’image, tout est bon, vous pouvez fermer la fenêtre. (crois rouge en haut à droite)

  • La seconde partie vous incite à prioritairement désinfecter votre pc si vous rencontrez certains problèmes

En cliquant sur le lien vous tomberez sur divers conseils, outils et forums pour vous aider à cela (en anglais)

Nous vous conseillons cependant dans ces cas là de venir ouvrir un sujet dans le forum de désinfection pour une prise en charge (certaines infections comme le rootkit zeroaccess étant difficiles à traiter)

Cette troisième étape est importante si vous rencontrez des erreurs d’accès aux fichiers (problèmes de permission, etc …), elle lancera l’outil de vérification des disques pour réparer au besoin les erreurs avant d’aller plus loin.
Si vous choisissez cette étape, cliquer sur « Open Check Disk At Next Boot« , l’ordinateur demandera à redémarrer, acceptez, puis un scan s’effectuera au démarrage.
Si ce n’est pas le cas, redémarrez manuellement.

Vous pouvez auparavant tester la nécessité de cette étape en lançant une simple vérification (bouton « Check » ), cela vous indiquera s’il est nécessaire ou pas de lancer la réparation.
Après redémarrage, si la vérification est lancée, un bouton « View Log » apparaitra ici, permettant d’ouvrir directement le log (fichier texte) du résultat contenu dans le dossier « Log » de l’outil.

Pour la quatrième étape, l’outil vous propose de lancer une vérification des fichiers système (le fameux SFC), il permet de vérifier l’intégrité des fichiers essentiels du système. Cette étape est primordiale avant de passer à certaines réparations (service manquant, parefeu HS, etc …)
Pour lancer, cliquez sur « Do It« , sur XP, le cd original de Windows pourrait vous être demander, ce ne sera pas le cas sous Vista, Windows 7 ou Windows 8/8.1 et 10.
Il faut ensuite impérativement redémarrer le pc avant de continuer.

L’étape 5 permet de créer une sauvegarde du registre et un point de restauration système.
Comme le rappelle avec humour l’auteur de l’outil, la sauvegarde du registre est essentielle avant toute réparation, et il est intéressant de faire aussi un point de restauration système car les réparations peuvent dans certains cas provoquer des anomalies.

Si vous ne le faite pas à ce point, l’outil créera de toute manière une sauvegarde du registre dans tous les cas (sauf si vous décochez l’option à l’étape suivante  » Automatically Do A Registry Backup » ).
Vous pouvez faire une sauvegarde du registre en cliquant sur « BackUp » (l’outil utilise son propre programme pour cela, Tweaking.com – Registry Backup), et créer un point de restauration système en cliquant sur « Create« .
Vous pouvez aussi lancer l’outil de restauration système en cas de problème avec le bouton « Restore« , et de même, restaurer la sauvegarde du registre avec « Restore »

Le dernier onglet, nommé « Settings« , offre plusieurs options (dont certaines liées à la licence Pro)

On peut personnaliser l’emplacement du dossier où seront conservé les rapports de réparation.
Par défaut il créera un dossier « Log » dans le dossier où se situe l’outil.
Si vous désirez modifier cela, il faut cocher la case puis vous pourrez changer l’emplacement.

Vous pouvez aussi modifier la manière dont l’invite de commande (sur laquelle se base l’outil) apparaitra,. Par défaut, ne modifiez pas les options.

On voit aussi à droite des options pré-cochées qui « bloquent » la liste des réparation durant les réparations et vérifient que l’outil est à jour à chaque démarrage. Vous pouvez vérifier manuellement au besoin avec le bouton « Check For Updates »

Vous avez le choix pour le démarrage de l’icône de notification de Windows Repair (accès rapide aux options de l’outil)

Enfin, vous pouvez modifier l’ensemble du thème d’affichage du programme avec le bouton « Program Colors« , et voir les crédits et numéro de version avec le bouton « About Windows Repair »

D’autres options sont disponibles, mais je déconseille de les modifier sauf si vous savez ce que vous faite.

Info : L’avant-dernier onglet, « Pro Features » propose d’autres outils d’optimisation de l’éditeur, et des options spécifiques à la version Pro

Une fois ces étapes réalisées, vous pouvez vous diriger vers l’onglet « Repairs« , si vous êtes prêt à commencer les réparations, cliquer sur « Open Repairs »
Vous voyez que par défaut l’option « Automatically do a registry backup » est cochée, il est déconseillé de l’enlever.

La sauvegarde du registre se fera par l’outil Tweaking.com – Registry Backup (il faut accepter son lancement au besoin)

Vous voici arrivé sur l’écran principal des réparations.

Vous pouvez retrouver un descriptif de chaque option de réparation en cliquant sur l’onglet « Repair info » à droite, puis en sélectionnant une des options de réparation dans le menu déroulant.

Par défaut l’outil vous affiche une sélection de réparations possible déjà pré-cochées.
Vous pouvez les dé-sélectionner une par une ou entièrement avec le bouton en haut de l’arbre de sélection (All Repairs), et remettre les options cochées par défaut avec l’icône sous la liste.
N’oubliez pas de cocher l’option « Restart/Shutdown System« , puis « Restart system
Une fois le ou les options choisies, cliquez sur « Start Repairs » en bas à droite.
Les réparations se dérouleront dans l’onglet « log » (vous pouvez en copier une partie si on vous le demande)

Note : certaines réparations demandent beaucoup de temps, soyez patient ! Certaines réparations demandent le lancement d’autres processus, acceptez-les !
L’encart en bas à gauche de la fenêtre des réparations indique certains paramètres système : utilisation de mémoire vive, CPU et disque. Si une réparation semble durer, et que vous ne voyez aucune activité dans cet encart, il est possible que la réparation plante effectivement

Une fois terminée, l’ordinateur redémarrera automatiquement (sauf si vous n’avez pas coché l’option « Restart/Shutdown pc when finished ») pour que certaines réparations soient prises en compte.

L’outil crée alors un rapport texte dans le dossier « Log » dans le même répertoire que celui de lancement de l’outil, sous cette forme :
_Windows_Repair_Log.txt
Vous pouvez y retrouver le déroulement des réparations (ce qu’on voit dans l’onglet « log » de l’outil)

Pour ouvrir directement le dossier contenant les logs depuis l’outil, vous pouvez également cliquer sur le bouton « View Logs » de cette fenêtre

Voici un descriptif rapide des options de réparation disponible à ce jour : (dans l’ordre)

  • 01- Remettre les permissions du registre par défaut
  • 02 – Remettre les permissions des fichiers par défaut
  • 03 – Remettre les permissions des services par défaut (ajoute au besoin les permissions d’accès Administrators = Full, System = Full, TrustedInstaller = Full )
  • 04 – Ré-enregistrer les fichiers systèmes
  • 05 – Réparer le WMI (Windows Management Instrumentation : gestion du système)
  • 06 – Réparer le parefeu Windows
  • 07 – Réparer Internet Explorer
  • 08 – Réparer le MDAC (Microsoft Data Access Components) et Microsoft Jet
  • 09 – Réparer le fichier Hosts
  • 10 – Supprimer les restrictions systèmes mises par certaines infections (regedit, taskmanager, etc)
  • 11 – Réparer les icônes du menu Démarrer enlevé par certaines infections
  • 12 – Réparer les icônes (affichage bureau, etc …)
  • 13 – Réparer le réseau (problème connexion)
  • 14 – Supprimer les fichiers temporaires
  • 15 – Réparer les paramètres Proxy (problème connexion)
  • 16 – Ré-afficher les fichiers non système (Attribut « fichiers cachés » appliqué par certaines infections)
  • 17 – Réparer Windows Update
  • 18 – Réparer les problèmes ou l’absence de reconnaissance des lecteurs CD/DVD
  • 19 – Réparer le service des clichés instantanés système (Restauration système et « version précédentes » des fichiers)
  • 20 – Réparer les Gadgets Windows et la Sidebar
  • 21 – Réparer MSI (Windows Installer)
  • 22 – Réparer l’Outil Capture de Windows (capture d’écran)
  • 23 – Réparer des associations de fichiers (à choisir)
  • 24 – Réparer le mode sans échec (via clé de registre)
  • 25 – Réparer le service d’impression (en cas de problème avec certaines imprimantes)
  • 26 – Restaurer certains services important de Windows (généralement lié à l’infection zeroaccess)
  • 27 – Remettre les services Windows à leur démarrage par défault
  • 28.01 – Réparer le magasin d’application de Windows 8/10
  • 28.02 – Réparer le magasin d’application de Windows 8/10 (Remise à zéro complète)
  • 29 – Réparer le magasin de composant de Windows 8/10
  • 30 – Réparer les composants COM+ unmarshallers de Windows 8/10
  • 31 – Réparer le sous-menu « Nouveau » de Windows
  • 32 – Restaurer les paramètres par défaut de l’UAC (User Account Control)
  • 33 – Réparer le compteur de performance

 


Cas de l’infection du rootkit ZeroAccess

Voici un exemple de choix d’options à faire pour réparer les dégâts provoqué par une des variantes de ce rootkit
Il faudra au préalable aussi avoir effectué une vérification des fichiers systèmes (step 4)

Source : [Tutoriel] Réparer Windows avec Windows Repair (All in One)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s