La messagerie chiffrée ProtonMail paie 5 000 euros de rançon pour rien – Tech – Numerama


S’estimant mis « sous pression » par l’hébergeur ou par d’autres clients qui étaient victimes collatérales de l’attaque, Protonmail a donc accepté de payer la rançon demandée. Une somme relativement faible pour des malfrats, de 15 Bitcoins, soit un peu plus de 5 100 euros au cours actuel. Tout étant public sur Bitcoin, le paiement est visible ici.

Les attaques ont continué, et l’hébergeur a pris la décision de débrancher les serveurs

Mais il n’a servi à rien. Les attaques ont continué, et l’hébergeur a pris la décision de débrancher les serveurs (ou plutôt de ne plus annoncer les routes permettant d’accéder aux serveurs via la plage d’adresses IP réservée à ProtonMail, ce qui revient au même). Les hackers auraient écrit au service pour affirmer qu’ils n’étaient pour rien dans la nouvelle vague d’attaques.
 

 

 

 

Sourced through Scoop.it from: www.numerama.com

See on Scoop.itVeille techno du technicien micro-reseaux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s