Propos sur l'Intolérance

Il y a plusieurs façons d’être intolérant. incapacité de passer aux dessus des différences entre nous et l’Autre. des différences qui sont alors comme autant de frustrations qui nous agressent, nous exaspèrent.

Et pourtant, on ne supporterait pas non plus que l’Autre soit le reflet exact de nous-meme, c’est un cas classique.

L’intolérance nous rend asociaux. Nous empêche de ressentir de l’empathie. l’Autre, le différent, devient une gène, une entrave. Il nous prive du bien-être que l’on pense pouvoir ressentir sans sa présence.

Et l’Autre devient l’intrus à fuir. Voire à abattre dans certains cas, puisque « l’intolérance amène au fanatisme ».

« Combien de siècles encore avant que l’évolution morale, − s’il y a une évolution morale? − ait enfin purgé l’humanité de son intolérance instinctive, de son respect inné de la force brutale, de ce plaisir fanatique qu’éprouve l’animal humain à triompher par la violence, à imposer, par la violence, ses façons de sentir, de vivre, à ceux, plus faibles, qui ne sentent pas, qui ne vivent pas, comme lui? »
Martin du G.

Ce serait quand meme plus simple de faire avec l’Autre et ses différences.

ça nous grandit, ça nous apprend des choses, et sur nous-memes, et sur l’Autre.

Sur nous-mêmes, car nous dépassons nos limites immédiates. C’est un apprentissage de la frustration : comment faire en sorte de dépasser les sentiments négatifs et l’inconfort qu’elle procure.

Sur l’Autre car, en ne se focalisant plus sur le fossé qui nous sépare, il devient aussi humain que nous. Nous pouvons retrouver en lui des points communs avec nous.

Et là, vient l’empathie. et la reconnaissance.

le monde ne serait-il pas plus vivable si nous consentions à faire cet effort de dépasser nos frustrations ? de vivre de concert AVEC l’Autre, plutôt que CONTRE lui ?

N’est ce pas la définition même de la Société telle que la rêvaient nos Lumières et les rédacteurs de la charte des Droits de l’Homme et du Citoyen ?

Egalité et fraternité…
« 
La fraternité… est l’art d’aimer tous les hommes« 

(Adam, Enf. Aust., 1902, p. 27)


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s