Insolite : au gnouf, on voit la vie en rose (1)

En Suisse (y sont fous ces suisses !), on tente une nouvelle expérience afin d’adoucir les mœurs en prison : les murs des cellules sont roses !

Voici l’article complet du Courrier International :

02.09.2010

La sensation est troublante : la porte de la cellule à peine ouverte, on est aspiré dans un univers rose. A l’intérieur, seuls le radiateur et les WC échappent à cette déferlante colorée. Pendant quelques secondes, on se sent presque comme Alice pénétrant par la petite porte dans le monde des merveilles. Avant de redescendre sur terre tout aussi rapidement au souvenir que ces 16 m2 spartiates accueillent des personnes en détention préventive.



“Des travaux devaient de toute façon être entrepris à Bienne et les cellules devaient être repeintes. Nous avons eu connaissance d’articles selon lesquels cette couleur aurait un effet calmant et avons décidé de tenter l’expérience”, explique Rose-Marie Comte, porte-parole de la police cantonale bernoise. Depuis le mois de mai, les détenus défilent dans les quatre cellules repeintes de cette couleur pour une durée maximale d’incarcération de vingt-quatre heures. Mais pour l’instant, le recul manquant, il est difficile d’évaluer l’impact réel de cette couleur, selon Rose-Marie Comte.

Berne n’est pas la seule à avoir tenté cette expérience. La prison de Pfäffikon, dans le canton de Zurich, a été la première à importer cette pratique américaine. Avant elle, aucune prison en Europe n’avait franchi le pas. Depuis trois ans, les détenus les plus violents et les plus agressifs y sont enfermés dans les deux cellules roses du quartier de haute sécurité. La plupart d’entre eux ne passent pas plus de deux jours derrière les portes 301 et 303. Assez pour les calmer ?

“L’effet n’a pas encore été évalué. Mais nous avons surtout eu des expériences positives avec ce type de cellule”, explique Kerstin Koch, porte-parole du département de la Justice du canton de Zurich. Aucune agression contre les gardiens n’est à relever, contrairement au climat habituellement tendu de ce quartier. Un avis contredit par une personne travaillant dans le milieu carcéral, qui préfère garder l’anonymat. Selon elle, certains détenus deviennent parfois très agités une fois mis dans ce type de cellule, ils développent une sorte de réaction “allergique” à cette teinte.

Mais quel est donc le secret du rose ? Comment expliquer que des détenus violents soient apaisés par ce décor de maison de poupées ? “Même si une personne essaie de s’énerver ou de devenir agressive, c’est impossible de le faire en présence de cette couleur. Celle-ci réduit le rythme cardiaque, la pression sanguine et les pulsations. […] C’est une couleur tranquillisante qui sape votre énergie”, conclut Alexander Schauss, directeur de l’American Institute for Biosocial Research (Institut américain de recherche biosociale), à Tacoma (Etat de Washington), dans son étude sur les effets du rose sur les comportements agressifs de détenus.

En 1979, il réussit à convaincre les commandants Miller et Warden Gene Baker, du Centre correctionnel de l’armée de mer américaine de Seattle, de peindre des cellules en rose. Non sans mal : difficile de faire passer cette expérience dans le monde viril de l’armée. Pour les remercier d’avoir finalement accepté, Alexander Schauss donne leurs noms à son rose, le Baker-Miller-Pink. Selon le rapport délivré à l’armée de mer après 156 jours d’expérience, “il n’y a eu aucun cas de comportement agressif et criminel”. Une exposition d’à peine quinze minutes à cette couleur suffisait à réduire l’agressivité des détenus pendant trente minutes au moins, rendant ainsi plus faciles les tâches du personnel. Actuellement, ce rose est surtout utilisé dans les écoles pour les enfants hyperactifs, dans les prisons et les hôpitaux psychiatriques.

(via AMNESTY)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s