5S dans un cerveau

  • Seiri : débarrasser … « Sassejette »
  • Seiton : ranger … « Sasserange »
  • Seiso , Seiso: nettoyer … « Sassenettoie »
  • Seiketsu : ordonner … « Sassorganise » / « Sassordonne »
  • Shitsuke : être rigoureux … « Sassécrit » / « Sasserespecte »

Vous en faites sans doute sans vous en rendre compte dans vos placards depuis très longtemps. Ce concept vient de chez Toyota qui a optimisé ses processus en organisant / optimisant l’environnement autour des chaînes de montage : devant la tonne de trucs qui trainaient sur chaque poste, une vaste opération de rangement a eu lieu pour éclaircir l’horizon.

Vous me direz c’est bien beau de ranger mais à part le temps qu’on perd à le faire, ça rapporte quoi ??? Ah je vois que vous êtes réticents au changement vous !!! Et bien, suite à cette opération de rangement, on a constaté que les ouvriers ne perdaient plus de temps à chercher leurs outils et les matériaux et à la suite de cela, la productivité a pu augmenter sensiblement …

Du coup, j’essaye de m’y tenir pour les travaux … rassemblement des outils dans un coin, classement selon le besoin en fonction de l’état d’avancement ou de l’étape de la pièce en question, pas facile quand on est plusieurs sur les mêmes outils … mais là je vais m’attaquer au plus grand chantier que personne n’a jamais tenté … un cerveau !!! 😉

Pensez donc, des kilomètres d’axones, des millions de synapses, des milliards de souvenirs sans date et plus ou moins utiles et intéressants, de l’espace occupé dans une proportion inconnue, des circonvolutions à en attraper le mal de mer, … bref tout un univers dans une boule de 2 litres environ …

Alors on commence par jeter les mauvais souvenirs, les expériences ratées, les cauchemars, les coups de blues et les coups du sort … Quand on a eu un peu la guigne, sur une trentaine d’années, ça peut facilement libérer 50% de la place occupée … 😉

On classe le reste par thème, par date, par ordre alphanumérique, … comme on veut quoi mais on range … On remplit bien les tiroirs extensibles avec tout ça …

On nettoie bien l’ensemble de la zone … un petit coup de défragmenteur serait un plus.

On étiquette les différents tiroirs de rangement et on définit des règles à respecter pour que les prochains souvenirs arrivent au bon endroit : oubli immédiat des choses néfastes ou inutiles et rangement dans le bon tiroir des bonnes choses !!!

Attention toutefois à jeter suffisamment mais pas trop … au cours de la manipulation, j’ai zappé tous les noms et visages des gens que j’ai rencontrés entre 1997 et 2000, depuis 2000, j’ai effacé aussi pas mal d’atomistique, de couples redox et de réactions organiques qui trainaient depuis 5 ans … J’ai totalement raser les endomorphismes de groupes … en même temps c’était facile, c’est jamais vraiment resté ça … 😉

Il me reste encore quelques épais dossiers entre la maternelle et le lycée … mais bon c’est sentimental, c’est rangé dans le tiroir « Nostalgie » … 😉

Mais ce n’est pas parce que le 5S est fait une fois qu’il est fait à vie … si un besoin de place se fait sentir, il faudra vider quelques tiroirs ou en supprimer un ou deux … d’autres viendront sûrement les remplacer bien vite … c’est le problème ça, plus on a de place plus on met du bordel … 😉

Publicités

Une réflexion sur “5S dans un cerveau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s