Ali Baba Et Les 40 Candidats

Après l’annonce du retrait de Michelle ALLIOT-MARIE au profit de Nicolas SARKOZY (si l’UMP perd contre Ségolène ROYAL j’espère qu’ils comprendront au moins qu’ils auraient du faire l’inverse …). On en arrive quand même à une aberration de 40 postulants !!! C’est pas dans les délégués de classe qu’il y avait autant de choix !!!
Les candidats exprimés sont :
– Nicolas Sarkozy, 51 ans, président de l’UMP, ministre de l’Intérieur. Il doit obtenir le « soutien » des adhérents de l’UMP lors d’un congrès le 14 janvier.
– Marie-George Buffet, 56 ans, secrétaire nationale du Parti communiste français, candidate pour « porter le rassemblement antilibéral ». Sa candidature est toutefois rejetée par les autres mouvances antilibérales, qui refusent de la soutenir.
– Pierre Larrouturou, 41 ans, promoteur de la semaine de quatre jours de travail, délégué national du PS, candidat « pour pousser la gauche à plus d’audace ».
– Philippe de Villiers, 57 ans, président du Mouvement pour la France. Candidat en 1995 (4,74%).
– François Bayrou, 55 ans, président de l’UDF. Les quelque 33.000 adhérents du parti centriste lui ont apporté leur soutien à 98% lors d’un vote par correspondance. Candidat en 2002 (6,84%).
– Ségolène Royal, 53 ans, présidente de Poitou-Charentes, investie par le PS et soutenue par les radicaux de gauche et le Mouvement républicain et citoyen de Jean-Pierre Chevènement.
– Jean-Marie Le Pen, 78 ans, président du Front national. Déjà quatre fois candidat, espère rééditer son score d’avril 2002 (16,86%), qui lui avait permis d’accéder au second tour face à Jacques Chirac.
– Arlette Laguiller, 65 ans (5,72% en 2002), portera pour la sixième fois les couleurs de LO.
– Olivier Besancenot, 32 ans, porte-parole de la LCR. Candidat en 2002 (4,25%).
– Antoine Waechter, 57 ans, président du Mouvement écologique indépendant (MEI), candidat en 1988 (3,78%).
– Dominique Voynet, 47 ans, sénatrice (Verts) de Seine-Saint-Denis, ancienne ministre. Candidate en 1995 (3,32%).
– Corinne Lepage, 55 ans, présidente de Cap 21, ancienne ministre de l’Environnement de 1995 à 1997. Candidate en 2002 (1,88%).
– Jacques Cheminade, 64 ans, président de « Solidarité et progrès ». Candidat en 1995 (0,28%).
– Frédéric Nihous, 39 ans, directeur de Chasse Pêche Nature Traditions (CPNT).
– Nicolas Dupont-Aignan, 44 ans, député UMP (souverainiste) de l’Essonne.
– France Gamerre, 64 ans, présidente de Génération Ecologie.
– Eric Taffoureau-Millet, 43 ans, président de « Attention! Handicap ».
– Yves-Marie Adeline, 46 ans, président de l’Alliance Royale.
– Roland Castro, 64 ans, architecte-urbaniste, fondateur du « Mouvement de l’utopie concrète ».
– Christian Chavrier, 40 ans, président du Parti fédéraliste.
– Jean-Philippe Allenbach, 58 ans, ancien dirigeant du Parti fédéraliste.
– Rachid Nekkaz, 34 ans, président du « Club des élus Allez France ».
– Leila Bouachera, 45 ans, chargée de mission au CSA.
– Jean-Marc Governatori, 47 ans, président du mouvement « La France en action ».
– Soheib Bencheikh, 45 ans, ancien grand mufti de Marseille.
– Stéphane Pocrain, 33 ans, fondateur du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN).
– Yvan Bachaud, 67 ans, retraité, défenseur du référendum d’initiative citoyenne.
– Nicolas Miguet, 45 ans, président du Rassemblement des contribuables français.
– Michel Martucci, 75 ans, président de la Confédération nationale des syndicats CID (artisans, commerçants).
– Romdane Ferdjani, 59 ans, adjudant-chef à la retraite.
– Robert Baud, 57 ans, pour une « majorité des minorités en souffrance morale et sociale »
– Alain Mourguy, 58 ans, président de l’union
– Jean-Christophe Parisot, 39 ans, président du Collectif des démocrates handicapés
– Michel Baillif, 62 ans, président de la Fédération nationale de l’invalidité
– Lucien Sorreda, 64 ans, candidat pour que « les revenus du bas tirent vers le haut »
– Yves Aubry, 38 ans, permettre aux Rmistes, aux pauvres de vivre décemment
– Edouard Fillias, 27 ans, président d’Alternative libérale
– Jean-Paul Le Guen, 63 ans, « apolitique »
– Jean-Michel Jardry, 56 ans, vice-président du Centre national des indépendants et paysans (CNI)
– Gérard Schivardi, 56 ans, maire de Mailhac (Aude) et conseiller général, soutenu par le Parti des travailleurs

Restent 3 candidats possibles :
-Nicolas Hulot, 51 ans, animateur de télévision, a proposé un « pacte écologique » aux candidats, que la plupart ont signé, pour mettre l’environnement au coeur de la campagne. Il doit annoncer le 22 janvier s’il est ou non candidat à l’élection présidentielle.
-Le Premier ministre Dominique de Villepin, 53 ans, reste un candidat possible.
-Le président de la République Jacques Chirac, 74 ans, a annoncé qu’il ferait connaître sa décision au 1er trimestre quant à une éventuelle candidature, à laquelle il a déclaré jeudi 11 janvier « réfléchir ».

Nous avons en France quelques 41000 personnes susceptibles d’apporter leur soutien à un candidat. Sachant qu’un candidat doit obtenir 500 soutiens par signature, il y a donc potentiellement 82 candidats possibles.
Admettons que tous les candidats représentent la même proportion de la population, ils obtiendrait donc tous 1.22% au 1er tour donc aucun ne serait remboursé de sa campagne puisqu’il faut 5%.

Si les 40 candidats actuels obtiennent bien leurs 500 signatures et qu’il n’y a pas d’autres candidats, ils peuvent se partager le 1er tour à 2.5% ce qui serait sympa pour les contribuables puisqu’on ne dédommagerait rien ni personne.

Tout ça pour démontrer qu’il ne peut y avoir 40 candidats et qu’à voir la liste et les idées de chacun, la dizaine de candidats intéressants serait déjà bien difficile à sélectionner … Pour ceux qui veulent s’inscrire, il y a donc encore 40 candidatures possibles mathématiquement, histoire de rendre la chose encore plus risible … Je crois qu’il n’y a pas encore le mouvement des artisans ambulants …

Publicités

Une réflexion sur “Ali Baba Et Les 40 Candidats

  1. Le calcul est un petit peu plus compliqué pour le nombre de candidats possibles car les 500 signatures doivent être répartis dans 30 départements et ne jamais dépasser 50 signatures pour un seul département.
    Ainsi les candidats ont toujours eu quelques signatures rejetées car ne répondant à ces deux règles.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s