L'Homme "Tranquille" du Rugby Français

Après une grande et belle carrière à Bourgoin-Jallieu et en équipe de France au poste de 3ème ligne, Marc CECILLON, au physique de bucheron canadien (1m93, 110Kg) et à la timidité aussi grande que son talent de rugbyman, a pêté les cables.
Avec son seul CAP de Boulanger-Patissier, il ne se voyait pas, après avoir jouer avec les Rives et les Blanco, « redescendre » aussi bas dans le fournil … Il s’attendait à ce que Bourgoin lui fasse une place dans le staff en récompense de ses belles années offertes au club mais malheureusement, même si Marc a été capitaine de l’équipe de France, il n’avait pas le charisme d’un meneur et encore moins d’un entraineur de club. C’était un acteur (au sens qui agit) pas un beau-parleur mais il n’a pas su non plus agir quand il le fallait à l’heure où la retraite avait sonné.
Depuis 10 ans donc, Marc vivait de petits boulots et du pécul amassé pendant les championnats et les tournois de V Nations pour vivre avec sa femme et ses enfants dans la banlieue de Bourgoin. Puis, voyant le pécul s’amenuiser et la gloire s’effacer petit à petit, il est tombé dans l’alcool et la dépression profonde.
Jusque là on peut dire qu’il était responsable de tout ce qu’il lui arrivait, à partir de là, ce n’était plus le cas.
Marc est aujourd’hui en procès pour l’assassinat de sa femme, lors d’une soirée entre amis bien arrosée, avec la magnum qu’il avait ramené d’une tournée avec les Bleus en Afrique du Sud …
Coupable, oui, bien sûr, du crime qu’il a commis devant témoins mais pas responsable.
Responsable il l’est mais de ne pas avoir parler avant, afin d’être aidé par une psychothérapie assistée d’antidépreseurs et d’une cure.
Mais la responsabilité porte aussi sur sa famille qui n’a pas su faire ce qu’il fallait et agir en conséquence : imposer la cure, faire interner en psychiatrie un temps pour établir un diagnostic et mettre en place des soins efficaces. La défense au procès ira dans ce sens, c’est sûr, mais il y a peu de chances qu’il s’en sorte avec moins de 20 ans …
L’homme tranquille du rugby français cachait des dessous beaucoup moins tranquilles et des problèmes qui doivent remonter à la petite enfance. Enfant, il ne pouvait pas jouer sur un terrain si il y avait plus de 4 spectateurs, il rentrait et disait à sa mère que la match était annulé. Son père était rugbyman au même village avant lui … à partir de là, on peut supposer que le rugby lui a été imposé, que toutes ses décisions lui ont été imposées et qu’à l’heure de la retraite, il s’attendait à ce qu’on lui impose d’être coach à Bourgoin et qu’il n’a pas su prendre la décision, ne voyant rien venir de s’imposer ou de faire autre chose. Même si c’était la mode à l’époque, on voit bien aussi qu’il a fait toute sa carrière à côté de chez lui sans jamais chercher à gagner plus ailleurs alors qu’il en avait les épaules, c’est peut-être aussi parce que loin de ses parents, il ne savait plus quoi faire ou que cette décision de rester était déjà prise par quelqu’un d’autre.
Une femme assassinée, des gosses paumés, un homme brisé et foutu … Marco, quel gâchis !!!

Publicités

3 réflexions sur “L'Homme "Tranquille" du Rugby Français

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s