Le Grand Retour

Partis le 08/03, rentrés le 18/03 … 10 jours de bonheurs et la moitié de soleil :

mercredi 08/03 : il pleut mais faut bien y aller … alors on roule 7h vers Dax avec une petite pause à Ruffec vers 13h.

jeudi 09/03 : il pleut toujours … un petit tour à Dancharria va nous permettre de faire le plein de cigarettes et d’alccols divers et variés pour moins cher … plus quelques trucs de ci de là … on mange à la Venta PEIO avant de rentrer par Sare, La Rhune, Ascain et la côte.

vendredi 10/03 : il pleut encore … on reste à Dax, on fait un petit tour au centre, on mange à La Feria sur la Place Thiers (génial, super bon et pourtant on est les seuls clients), on prend des chocolats à “l’Atelier du Chocolat de Bayonne” et on rentre à la maison se mettre à l’abris … le vent se lève et la pluie redouble …

samedi 11/03 : on constate les dégâts … une tuile arrachée et un toit de cabane à terre … ouf, pas d’arbres arrachés, en même temps des arbres y’en a plus beaucoup debout, tous sciés et emportés … on part se faire un petit tour sur les plages basques à Anglet … histoire de piercing pour Madame …

dimanche 12/03 : déjeuner chez la cousine aux environs de St-Martin de Seignanx … pas mal de routes coupés par les innondations dues aux pluies des jours derniers …

lundi 13/03 : Enfin le soleil Repos, après toutes ces premières ballades, on fait une pause, on reste à la maison. J’en profite pour remettre le toit du cabanon, pour refaire aussi le plein d’eau aux volières et je me regarde 1 ou 2 films …

mardi 14/03 : C’est reparti, toujours sous le soleil … En route pour St-Jean Pied De Port et les Aldudes On arrive à St-Jean juste pour manger après un détour par un magasin de bijoux et 2/3 photos dans la rue la plus typique du village. On s’installe au resto que je connaissais près de la Nive, il avait l’air bien à l’époque … maintenant le tenancière a installé sa table et son bordèle au milieu de la salle de resto et la carte est aussi légère qu’un repas d’anorexique … on se lève et on repart, en face c’est à dire de l’autre côté de la route et sur l’autre rive, il y a “Chez Peio” … et là … oh bonheur, le boudin de pays maison avec ses pommes et ses frites à la graisse de canard et sa pipérade jambon … ça vaut le coup de faire 1h30 de route rien que pour ça … En plus les serveurs sont super sympas alors …
Bon, on n’est pas venus que pour ça quand même : on reprend la voiture et on file vers St-Etienne de Baïgorry pour prendre la route des Aldudes, la plus belle vallée du Pays Basque … là c’est photo à gogo … de Banca à Urepel, on shoote tout ce qui bouge, des chutes d’eau de l’ancienne forge de Banca, aux cochonnets avec leur mère de Pierre OTEIZA des Aldudes. On continue au dessus d’Urepel par la route à 1 voie réservée aux bergers, on finit à pied jusqu’au Kayolar (cabane du berger) à la frontière Espagnole. On s’arrête au retour faire des courses chez OTEIZA, le jambon vaut le coup mais le miel et le jus de pomme sont à goûter aussi …
Et pour accompagner le jambon, on finit par une pause à la cave des vignerons d’Irouléguy prendre une caisse de Mignaberry 2002 bien rustique et tannique comme on les aime … un vin de mec quoi

mercredi 15/03 : On change de style et on part plus vers l’est à Pau toujours et encore sous le soleil. Quel bonheur, la parking est gratuit ici et il y a des places et c’est proche du centre Comme la veille, on déjeune dehors, en manches courtes … rue du Moulin, une petite pizzéria délicieuse dans une maison du 15ème siècle (qui a donc vu Henri IV) … Une petite visite du château s’impose. Ensuite, on passe par le boulevard des Pyrénées pour retourner à la voiture. En route pour le Fort de Portalet (prison de PETAIN de la fin de la 2ème guerre jusqu’à la grâce de DE GAULLE) sur la route du col du Somport. La vallée d’Aspe est vraiment sublime avec ses défilés, ses bouts de gorges et ses monts en toile de fond … et ce fort … faut que je fasse des recherches … qui a bien pu être assez fou pour monter un fort sur un à-pic de 50 à 80 mètres avec des escaliers creusés dans la falaises ???
Retour par le col de Marie-Blanque vers les 1050m et on voit nos premières neiges de la saison et les dernières qui ne sont pas encore fondues. Les moutons accompagnés des grands patous ne sont pas encore montés aux estives. Quelques vaches sont déjà arrivées et de rares chevaux ont laissé des traces bien naturelles sur la route …
21h on est à la maison, on va bien dormir

jeudi 16/03 : On repart pour St-Jean Pied De Port, le village et aussi une certaine boutique ont tapé dans l’oeil de Madame … On ne change pas une équipe qui gagne, on retourne manger “Chez Peio” … Le serveur se souvenait même du nombre de sucre avec le café … si c’est pas des pros
Ce coup-ci, le programme, nous amène à la forêt d’Irati, la plus grand forêt de hêtres d’Europe … Il fait toujours beau mais, pas de bol, les paysans du coin ont décidé de lancer l’écobuage de la montagne (on brule les herbres brûlées par le froid et la neige pour relancer la pousse d’une bonne herbe verte et grasse pour les moutons) … on se retrouve donc à faire la montée jusqu’au 1327 mètres du col dans des nuages de fumées éparses … Pas grave, il reste quelques trouées sublimes et quelques endroits secrets épargnés pour faire quelques photos inoubliables et surtout l’arrivée en haut est splendide … 1 mètre de neige nous attend .. encore mieux que la veille … on redescend par la route de Tardets et Mauléon et on file sur Sauveterre et Salies pour ariver à Dax par Peyrehorade.

vendredi 16/03 : Ouf … quelques courses et surtout du ménage … grand nettoyage annuel de la voiture qui retrouve sa couleur d’origine et qui s’allège de quelques papiers et bouteilles (d’eau) vides pour ensuite être chargée des dizaines de trucs qu’on ramène … Heureusement qu’on n’est que 2, je ne sais pas où on mettrait les gosses

samedi 17/03 : tiens il pleut on vérifie tout une dernière fois : tout est éteint et fermé, les abreuvoirs sont OK, la chienne est dehors et sa niche est accessible, on y va … On s’arrête déjeuner au sud de Bordeaux chez ma tante où je revoie mes cousines pas vues depuis au moins 5 ans … toujours sympa de se revoir en famille, mais elles ne changent pas finalement … On repart vers 14h30 pour arriver sur la banlieue parisienne vers 19h30 après un long sprint de Tours à l’arrivée … ça a bien décrasser la voiture d’ailleurs côté moteur …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s